PARTICIPATION CITOYENNE


LA PARTICIPATION CITOYENNE, VOUS CONNAISSEZ ?

 

Devenir acteur de sa sécurité

 


 

Devant la recrudescence des cambriolages et du sentiment d’insécurité, la gendarmerie peut mettre en place en partenariat avec la commune et les services de l’Etat un dispositif intitulé « participation citoyenne ».

 

Ce dispositif consiste à faire participer les acteurs locaux de la sécurité, ainsi que la population concernée, à la sécurité de leur propre environnement, avec l’appui et sous le contrôle de l’Etat. Expérimentée dans plus de 30 départements depuis sa création par une circulaire du ministère de l’intérieur, la participation citoyenne est une démarche encadrée et responsable qui vient conforter les moyens de sécurité publique déjà mis en œuvre.

 

Comment ça fonctionne ?

 

Basée sur le principe du volontariat, la commune qui adhère à la participation citoyenne recherche des citoyens impliqués au sein des résidents nommément désignés comme « acteurs » de cette opération. Ces volontaires appelés « référent sécurité » reçoivent une formation précisant les missions et les limites de leur action.

 

Le volontaire doit acquérir une posture de vigilance à l’égard des comportements suspects ou inhabituels aux abords de son habitat et ceux de ses voisins mais aussi avoir le réflexe du signalement pour aviser l’autorité compétente.

 

 

 

Quelles sont les limites de l’implication du référent sécurité ?

 

 

 

. Le respect des libertés individuelles ;

 

. L’interdiction de toutes initiatives personnelles visant à se substituer aux missions des forces de l’ordre ou du maire.

 

 

 

Sous quelle couverture légale ?

 

 

 

Les modalités d’application de la participation citoyenne dans le temps et dans l’espace sont fixées par protocole entre l’Etat représenté par le Préfet, le Maire et le Commandant du Groupement de Gendarmerie de l’Yonne, représenté par le Commandant de la Compagnie de SENS.

 

Ce protocole est limité dans le temps, il peut être reconduit mais aussi suspendu en cas de dysfonctionnement.

 

L’action des référents et le fonctionnement global du dispositif sont placés sous le contrôle de la Communauté de brigade de gendarmerie de SAINT VALERIEN.

 

 

 

Combien ça coûte :

 

 

 

Le fonctionnement du dispositif est gratuit, seule la fourniture et la pose de la signalétique aux entrées du village est à la charge de la commune.

 

 

 

Une réunion d’information sera organisée à l’issue de laquelle, avec l’accord des résidents, la commune pourrait adhérer à ce dispositif.

 

 

 

L.D